recette basque
Publié le - 950 clics -

Profiter de la fête du piment d'espelette pour présenter de nouvelles recettes

Chaque année, la ville d’Espelette dans les Pyrénées-Atlantiques, célèbre son condiment local. La fête du piment d’Espelette se tient chaque dernier week-end du mois d’octobre et propose des animations aux couleurs du Pays Basque.

Une fête riche en couleurs

Cette fête fait partie des plus belles fêtes du Pays, c’est l’occasion pour vous de présenter toutes vos recettes à base de piment. Espelette est la capitale du piment, très connu pour son célèbre condiment AOP chaque année au debout du mois d’Octobre. Cette fête annonce la fin de la récolte des célèbres piments, elle est organisée depuis 1968. Le piment d’Espelette est un piment très parfumé et à l’image des piments, son utilisation s’étend à tous vos plats, beaucoup utilisés dans des plats à base de viande, une pincée en fin de cuisson suffira à aromatiser votre plat !

Un moment de partage

C’est une opportunité pour les producteurs de présenter leur récolte et pour les restaurateurs de présenter de bons petites recettes cancoter avec une pointe de piment d’Espelette. Profitez donc de cette fête pour célébrer comme il se doit le délicieux et tant attendu piment d’Espelette ! Au cours de cette fête vous aurez l’occasion de découvrir nos producteurs de piment de la région et des grands chefs de la cuisine qui vous donneront le secret d’une bonne recette réussi.

Une fête riche en émotion

Au cours de cette fête traditionnelle, une messe solennelle en langue basque avec bénédiction des piments est faite et plusieurs activités en rapport avec le piment d’Espelette sont organisées sur place. On peut bien sûr y acheter des piments entier ou en poudre et des produits de la région lors de la grande foire gastronomique. Avant la fin du printemps, nous vous invitons dans les Pyrénées-Atlantiques afin de préparer et déguster quelques bonnes recettes à base de piment d’Espelette, histoire de varier vos gouts pour votre plus grands plaisir.

Laissez votre commentaire à propos de cet article